search
top

La microchirurgie, une révolution pour le traitement d’une hernie discale

hernie dicaleDe nos jours, l’opération d’une hernie discale connait une petite révolution. En effet, la chirurgie classique consiste à pratiquer une incision large de 5 à 10 cm au niveau du disque concerné. Quant à la nouvelle technique appelée chirurgie mini-invasive, elle permet de pratiquer des incisions moins larges. Qu’est ce que la microchirurgie apporte donc de mieux par rapport  à la chirurgie classique ?

Comment se déroule une intervention de microchirurgie ?

La microchirurgie a pour but de réaliser une ablation de l’hernie discale en incisant au minimum. Il s’agit aussi d’une technique permettant de réduire la récidive précoce de la maladie. L’intervention se déroule sous anesthésie générale ou locorégionale en position allongée sur le ventre. Une incision cutanée de 3 à 5 cm est effectuée au milieu du dos pour accéder à l’espace inter-lamaire. Une fois la racine nerveuse détectée, le chirurgien la récline pour pouvoir accéder au disque intervertébral et à l’hernie discale. Une fois l’ablation terminée, la fermeture de l’incision est effectuée soit par des points séparés, soit par des agrafes, soit par un surjet intradermique. Néanmoins, la cicatrice peut être agrandie en cas de hernie volumineuse, de canal lombaire étroit, de compression osseuse, de hernie foraminale ou aussi en cas de geste d’arthrodèse rachidienne.

Quels sont les avantages d’une microchirurgie ?

La chirurgie mini-invasive possède des avantages à ne pas négliger par rapport à la chirurgie classique. D’abord, la durée de l’opération est seulement de 30 mn. Puis, le chirurgien ne touche plus les vertèbres et les muscles para-vertébraux. Aussi, les douleurs opératoires sont réduites au minimum. De plus, le patient est autorisé à se lever le soir même de l’hernie discale opération, l’hospitalisation ne dure que 48 heures et la convalescence est réduite à une semaine. Le patient peut ainsi reprendre ses activités quotidiennes plus rapidement.

top