search
top

La cigarette électronique soutenue même s’il reste des doutes quant à son inoffensivité

De nombreux participants à une conférence internationale axée sur la cigarette électronique ont soutenu le fait que remplacer la cigarette traditionnelle par ce produit serait salutaire pour des millions de personnes.

 

brisecigaretteRobert West, directeur des études sur le tabac au centre britannique de recherche sur le cancer, a évoqué le fait que les cigarettes font 5,4 millions de victimes tous les ans dans le monde. Ce dernier s’est manifesté durant l’une des conférences du sommet sur la cigarette électronique, produit libérant une vapeur aromatisée et contenant de la nicotine, qui se tenait à la Royal Society de Londres et rassemblant 250 chercheurs, médecins et spécialistes. Il a souligné qu’il serait bénéfique pour des millions de personnes de remplacer la cigarette traditionnelle par la cigarette électronique en indiquant qu’environ une personne sur trois envisageant de cesser de fumer opte pour l’e-cigarette.

 

L’expert français de la dépendance au tabac et de la santé publique en la personne du docteur Jacques Le Houezex a, lui aussi, évoqué durant cette conférence qu’en dépit des produits nocifs contenus dans la cigarette électronique, leur quantité serait très faible par rapport à ce que renferment les cigarettes classiques.

 

Pour sa part, Deborah Arnott, directrice générale du groupe de pression anti-tabac Action on Smoking and Health ou ASH est aussi d’avis que les cigarettes électroniques détiennent un fort potentiel, attendu qu’elles sont largement moins nuisibles que les cigarettes classiques et qu’elles constituent le principal recours pour les fumeurs désireux d’arrêter de fumer. Elle précise cependant à l’AFP que pour l’instant, il importe de réglementer ces produits étant donné que ces derniers éveillent l’inquiétude sous prétexte que leur innocuité ne soit pas certaine sans une réglementation.

 

Quant à Matthew Moden, directeur de la société britannique Liberty Flights, concepteur d’e-liquide à base de nicotine, son entreprise était au départ un simple site de vente en ligne en 2009 employant trois salariés puis est devenue un groupe avec à ce jour 75 employés répartis dans une dizaine de boutiques. Il a en outre déclaré à l’AFP (toute l’interview ici : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iOy-xMxB3Sm4HBdENn3nRAAbt4tA?docId=432fecd5-d581-4709-903a-7ffb8d5dde00) qu’il est pour une réglementation de l’e-cigarette car il doit faire preuve de transparence concernant les produits qu’il vend, leur innocuité et leurs composants. Enfin, celui-ci prédit que d’ici dix à vingt années, la nicotine sera similaire à la caféine, par rapport à la façon dont elle sera consommée et à l’effet qu’elle aura sur l’organisme.

Si vous souhaitez lire un autre article à ce sujet : www.challenges.fr/economie/20131113.CHA6859/des-chercheurs-defendent-le-potentiel-de-la-cigarette-electronique.html

Faire le point au sujet de la cigarette électronique et de la santé : http://www.clubcigaretteelectronique.fr/blogs/8-la-cigarette-electronique-et-votre-sante.html

top